Mon poulailler connecté

  • par

Cette page a pour objectif de présenter mon poulailler connecté. Ayant pas mal galéré, je vous livre le résultat de mes travaux en espérant que cela puisse aider.

Article mis à jour en Aout 2021

Le choix du poulailler

Commande passée sur ce site pour un rapport qualité qui me semble raisonnable. Prévu, pour 7/8 poules, nous en avons 3. La notice est désastreuse mais bon, avec un peu de patience, on y arrive. Ne vous attendez pas à un de la grande qualité mais il est pratique et stable. A noter : je n’ai pas réussi à monter les charnières livrées, j’en acheté d’autres dans un magasin de bricolage. Pour l’entretien, j’ai opté pour de l’huile de lin (à renouveler régulièrement) que j’ai appliqué avant montage pour bien en mettre partout.

La porte automatisée

Ayant déjà un Jeedom sur Rpi3, je voulais simplement pouvoir ordonner la montée et la descente de la porte via Jeedom. Ce qui permettra de faire tous les scenarii que l’on veut derrière.

Montage

Voici la liste du matériel que j’ai utilisé :

  • Wemos D1 (qu’on ne présente plus !). Je le trouve très pratique car il n’y a pas de programmation à faire. Tout passe par ESP Easy pour récupérer les commandes.
  • Pont L298N pour piloter le moteur
  • Alimentation 220V –> 12 V pour LED (que j’avais sous la main)
  • Un moteur : 25 rpm en 12V

Ensuite, on sort le fer à souder :

Schéma de montage

D’un point de vue mécanique, j’ai inséré une tige filetée dans l’axe du moteur. Le fil vient s’enrouler autour de la tige.

MAJ Aout 2021 : Sur la photo, il y a un fil n nylon qui est trop rigide et que j’ai remplacé par du fil traditionnel. Le moteur est protégé par une boite de dérivation étanche.

L’installation du moteur et de la tige filetée

Un peu plus loin, un autre boitier avec le reste des composants :

L’alimentation, le pont et le wemos D1
Configuration de ESP Easy

Le wemos D1 doit être flashé sous ESP Easy. Je ne reviens pas sur cette procédure disponible sur de nombreux sites. Dans la page de configuration des devices, il faut créer 2 devices de type “switch” comme sur les captures :

Ici, on a utilisé D3 et D4 pour faire nos branchements. D3 correspond à GPIO-0 et D4 correspond à GPIO-2

A partir de là, il possible de piloter le moteur grâce à la formule magique : Le moteur tourne dans un sens lorsque la broche GPIO-0 est à l’état logique 1 pendant que la broche GPIO-2 est à l’état logique 0, et dans l’autre sens si c’est le contraire.

Vous pouvez donc essayer de le faire fonctionner directement dans la rubrique “tools” de EspEasy. La commande pour faire basculer le GPIO-0 sur 0 ou sur 1 est

GPIO,0,0
GPIO,0,1

Idem pour pour le GPIO-2. La commande est

GPIO,2,0
GPIO,0,1

Pour résumer : si GPIO-2 est sur 1 et GPIO-0 est sur 0, le moteur tourne dans un sens. Si c’est l’inverse, le moteur tourne dans l’autre sens. Dans tout les autres cas, le moteur ne tourne pas.

Intégration dans Jeedom

Sur Jeedom, il faut installer le plug-in Esp Easy et le configurer comme indiqué dans la doc. Ce qui nous intéresse ici, c’est comment piloter le moteur, ce qui m’a posé le plus de problème. Je pense qu’il y a plus simple mais je ne comprends pas encore bien tout ça. Une fois le Wemos repéré par Jeedom, il faut créer les commandes suivantes :

Liste des commandes pour piloter le moteur

Ces commandes permettent de basculer les GPIO voulu sur 0 ou sur 1. Pour ma part, ils sont tous les deux réglé sur 1, le moteur ne bouge pas. Passer le GPIO-0 en 0, fait tourner le moteur, il faut donc pour l’arrêter, refaire passer le GPIO-0 en 1. Ce qui implique d’avoir une commande STOP montée et une commande STOP descente. en effet, je ne sais pas envoyer 2 ordres en même temps en une seule ligne de commande (quand je dis que je ne comprends pas grand chose….) Dans tous les cas, ça fonctionne comme ça.

MAJ 16/08/2021 : Suite à de nombreux raté, j’ai enfin installé un capteur de fin de course. Pour ce faire, j’ai acheté 2 détecteurs d’ouverture de porte aqara que je fixe de la façon suivante : sur la partie mobile de la porte, je colle l’aimant tout en bas, et sur la partie fixe (sur le rail), je colle un capteur d’ouverture en haut et en bas.

Ainsi, dans Jeedom, je donne le nom “Poule portier haut” pour le capteur du haut et “Poule portier bas” pour le capteur du bas. Ainsi pour ouvrir la porte, j’ordonne la montée de la porte, puis l’attente de la condition “poule portier haut” fermé entraine la commande “stop montée” et l’arrêt de la porte. (et l’inverse pour la fermeture de la porte)

scenario intitulé “Porte poule monter”

Pour vérifier que la porte soit bien fermée, je lance un scenario journalier programmé à 9h et à 23h qui vérifie que la porte est ouverte ou fermée (selon l’heure de la journée), et dans le cas contraire, je lance une alerte sur mon smartphone (avec en prime, l’envoi d’une petite capture d’écran pour vérifier de ma caméra)

Scenario lancé le soir à 22h

La mangeoire connectée

Pour fabriquer cette mangeoire, j’ai suivi ce tutoriel : https://www.youtube.com/watch?v=ZmmOH8l4Fbw. Mais il y a plein d’autres idées. Le principe reste souvent le même, ce qui permet d’adapter un capteur de distance sur le couvercle.

J’ai utilisé le Module JSN-SR04T, capteur étanche plus robuste qu’un module HC-SR04. Attention, il ne prend pas les distance inférieur à 20 cm. Installé sur le couvercle le capteur mesure la distance entre le couvercle et la hauteur de graine. Cela me permet de voir si les poules mangent bien et surtout de recharger quand il est vide.

Pour le montage, Il faut relier les slot GPIO 4 (D2) et GPIO 5 (D1) au module JSN-SR04T puis brancher le courant (5V et GND). En reprenant le schéma précédent, voici ce que ça donne :

Ajout du JSN-SRT04T

Dans ESP-Easy, il faudra rajouter un device de type Position et le configurer comme suit :

Page de configuration du module JSN-SRO4T

Dans jeedom, le wemos étant déjà configuré dans le plugin EPS Easy, la commande “distance” apparait automatiquement et peut être récupérée dans un scenario.

Domotiser l’abreuvoir

Je ne l’ai toujours pas mis en place. J’utilise un seau, percé de tétine que les poules utilisent pour boire. L’idée est de percer le couvercle du seau pour y fixer un tuyau d’arrosage. Ce tuyau est relié sur une électrovanne qui permet de remplir le seau quand il est vide. Mes 3 poules ne boivent pas tant que ça, et puis, il faut vidanger l’eau restante avant de remplir par de l’eau propre. Je n’ai donc pour l’instant pas mis ce système en place.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *